La structure
(version remaniée - 2022)

"Chaque objet que l’on rencontre, et auquel on ne prête attention que quelques secondes, peut être étudié presque sans fin.

Mais pour interroger ce que l'on perçoit, il faut d'abord savoir en quel sens se lit son alphabet."

(Nicolas Trépanier)

Sur une petite île de l'estuaire du Saint-Laurent se dressent les vestiges d'une petite architecture de bois, perdue dans la forêt boréale, à quelques pas du rivage. C'est une structure simple, aux dimensions très modestes; elle disparaîtra bientôt. On peut se demander qui l'a construite, comment, pour quelle utilité, et à quelle époque ? Et depuis quand elle est abandonnée ? Quelles activités s'y sont déroulées et pendant quelle période, existe-t-il aujourd'hui une quelconque trace de cette structure dans la mémoire locale ou dans des archives ? Autant de questions que nous nous sommes posées, Nicolas Trépanier et moi, en visitant les lieux. Un projet qui interroge les nombreuses possibilités de lecture des traces que nous laissons sur un territoire.

Images et montage: Baptiste Grison

Texte: Nicolas Trépanier

Narration: Julie Gauthier et Baptiste Grison

Conception sonore: Robin Servant et Baptiste Grison

~

Originaire du Bas-Saint-Laurent, Nicolas Trépanier a publié deux romans, Azadé (Le Marchand de Feuilles, 2010) et Les terres (XYZ, 2019). Il est également historien spécialiste du Moyen-Orient, concentrant ses recherches sur la perception du territoire dans la Turquie médiévale. Il habite actuellement le Mississippi et chaque jour le convainc un peu plus qu'une carrière universitaire ne valait pas de quitter les rives du St-Laurent.