Citadelle

En cours

Comment concilier conservation de la nature et volonté de rendre cette dernière toujours plus accessible au plus grand nombre ? Je m'intéresse ici au phénomène de "consommation" à grande échelle de nos paysages naturels iconiques, dont le statut de zones protégées entraîne paradoxalement la soumission à une pression  touristique parfois intenable.

Parce que je vis dans le village du Bic, je peux constater année après année le succès grandissant du parc national du même nom, succès qui devient presque inquiétant: de plus en plus fréquemment, l'été, il arrive que l'administration ferme l'accès au territoire pour cause de saturation; de plus en plus de barrières et de panneaux d'interdiction apparaissent pour tenter de limiter l'empiètement sur les zones naturelles et invitent au respect de la faune qu'il ne faut pas nourrir et dont il faut se tenir éloigné, alors que dans le même temps les infrastructures d'accueil -stationnements, campings, chalets, hébergements "expérientiels"- ne cessent de se développer et d'empiéter sur cette même nature. Ce qui suscite évidemment de nombreuses questions sur notre rapport à l'environnement et sur notre légitimité à y avoir un accès illimité.

Ce projet prendra plusieurs formes au cours des prochaines années, incluant photographies, création sonore et vidéos.